Mali: le nouveau gouvernement formé, un ministère chargé de la Réconciliation

08/09/13 à 19:53 - Mise à jour à 19:53

Source: Le Vif

(Belga) Le nouveau Premier ministre du Mali, Oumar Tatam Ly, a formé son gouvernement, comprenant des ministres de la Transition et marqué par la création d'un ministère chargé de la Réconciliation et du développement du Nord, selon un décret publié dimanche.

Dans ce nouveau gouvernement, composé au total de 34 ministres et ministres délégués, le général Moussa Sinko Coulibaly conserve son portefeuille de ministre de l'Administration du territoire (Intérieur), qu'il a dirigé d'avril 2012 jusqu'à la démission du gouvernement de transition, le 2 septembre, et la Défense est confiée à Soumeylou Boubèye Maïga, d'après la liste lue à la télévision publique malienne ORTM. M. Maïga, ex-responsable des services du renseignement, a été ministre de la Défense et chef de la diplomatie sous les présidences d'Alpha Oumar Konaré (1992-2002) et d'Amadou Toumani Touré (2002-2012). Le ministère des Affaires étrangères est dirigé par Zahaby Ould Sidy Mohamed, un Arabe natif de Tombouctou (nord-ouest du Mali) qui était jusqu'à sa nomination fonctionnaire international (à l'ONU) et qui fut chef d'un mouvement rebelle du nord du Mali dans les années 1990. Mme Bouaré Fily Sissoko, une économiste qui a notamment travaillé à la Banque mondiale, est nommée ministre de l'Economie et des Finances. Il est créé un ministère de la Réconciliation nationale et du Développement des régions du Nord, confié à Cheick Oumar Diarra, un diplomate Moussa Mara, actuellement maire d'une commune de Bamako, candidat malheureux à l'élection présidentielle et qui avait soutenu Ibrahim Boubacar Keïta, élu le 11 août, fait son entrée au gouvernement comme ministre de l'Urbanisme. (Belga)

Nos partenaires