Mali - La Belgique n'a (encore) rien promis comme contribution à la mission EUTM-Mali

29/01/13 à 19:31 - Mise à jour à 19:31

Source: Le Vif

(Belga) La Belgique n'a, contrairement à d'autres pays européens, pris aucun engagement ferme quant à sa partipation à la mission de l'Union européenne de formation de l'armée malienne (EUTM Mali) qui doit débuter à la mi-février, a-t-on appris mardi de sources concordantes, alors qu'un premier tour de table était organisé à Bruxelles pour recueillir les contributions.

Mali - La Belgique n'a (encore) rien promis comme contribution à la mission EUTM-Mali

A ce stade, la Belgique n'a (encore) rien promis lors de cette "conférence de génération de force" destinée à pour évaluer les participations des 27 pays de l'UE à l'EUTM Mali, ont indiqué plusieurs sources à l'agence BELGA. Au total, quelque 250 instructeurs européens doivent former, par périodes d'environ deux mois, quatre bataillons de 650 soldats, soit 2.600 hommes au total. L'EUTM, inspirée d'une mission similaire menée en Ouganda au profit de l'armée somalienne, comprendra aussi une force de protection de 150 militaires et un état-major d'une cinquantaine d'hommes. La France est la "nation cadre" d'EUTM et en fournira le commandant, le général François Lecointre. L'Espagne, la Grande-Bretagne, l'Allemagne, la Suède, l'Irlande, l'Autriche et la Pologne devraient y participer. Des pays non membres de l'UE, comme la Norvège et le Canada, ont également déclaré leur intérêt. (MUA)

Nos partenaires