Mali: Aqmi annonce l'exécution d'un otage français, Paris ne confirme pas

20/03/13 à 01:53 - Mise à jour à 01:53

Source: Le Vif

(Belga) Philippe Verdon, un Français enlevé en novembre 2011 dans le nord du Mali, a été exécuté, a affirmé un homme présenté comme un porte-parole d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) à l'Agence Nouakchott Information (ANI).

Cette agence privée mauritanienne a cité mardi soir un dénommé "Al-Qairawani", présenté comme un porte-parole d'Aqmi, qui a affirmé que Philippe Verdon, qualifié d'"espion", a été exécuté "le 10 mars en réponse à l'intervention de la France dans le nord du Mali". "Le président français (François) Hollande est responsable de la vie des autres otages français", a-t-il menacé. Le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Philippe Lalliot, a déclaré: "nous vérifions, nous n'en savons pas plus pour le moment". Interrogé, l'Elysée n'a pas confirmé la mort de l'otage. Dans la nuit du 24 novembre 2011, Philippe Verdon et Serge Lazarevic, qui étaient en voyage d'affaires selon leurs proches, avaient été enlevés dans leur hôtel à Hombori (nord-est du Mali). Aqmi avait rapidement revendiqué leur enlèvement et publié leurs photos. Le 10 août 2012, Philippe Verdon parlait de ses "conditions de vie difficiles" dans une vidéo diffusée par le site mauritanien Sahara Medias. Quinze Français, y compris Philippe Verdon dont le décès reste à confirmer, sont otages dans le monde, tous en Afrique. Philippe Verdon fait partie des six Français dont les rapts ont été revendiqués par Aqmi. (AUM)

Nos partenaires