Mali - accord signé entre le pouvoir et les rebelles touareg pour la tenue de la présidentielle

18/06/13 à 19:12 - Mise à jour à 19:12

Source: Le Vif

(Belga) Le pouvoir malien et les rebelles touareg occupant Kidal, dans le nord du Mali, ont signé mardi à Ouagadougou un accord en vue de permettre la tenue de la présidentielle du 28 juillet.

Mali - accord signé entre le pouvoir et les rebelles touareg pour la tenue de la présidentielle

L'accord a été signé, pour Bamako, par le ministre malien de l'Administration territoriale, le colonel Moussa Sinko Coulibaly, et par Bilal Ag Acherif et Algabass Ag Intalla au nom des deux mouvements touareg, en présence du président burkinabè Blaise Compaoré, médiateur dans la crise malienne. L'accord signé mardi "représente une avancée significative dans le processus de stabilisation en cours au Mali", a estimé le représentant du secrétaire général de l'ONU au Mali. "Je félicite les parties d'avoir mis leurs différends de côté et oeuvré pour le bénéfice du pays et de son peuple", a déclaré Bert Koenders dans un communiqué diffusé après la signature de cet accord par des représentants du gouvernement malien et des groupes touareg du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) et du Haut conseil pour l'unité de l'Azawad (HCUA). M. Koenders, qui est également chef de la Mission intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), a expliqué qu'"en pratique, les parties doivent encore discuter des derniers détails techniques en ce qui concerne les problèmes de sécurité, le retour de l'administration, des services essentiels aux populations dans la région de Kidal, et de la préparation (de la) prochaine élection présidentielle" dont le premier tour est prévu le 28 juillet. Le Conseil de sécurité de l'ONU a autorisé fin avril la création de la Minusma, censée prendre en juillet le relais de la force panafricaine (Misma) au Mali. Sa tâche sera de stabiliser le nord du Mali et encourager la transition politique à Bamako. (Belga)

Nos partenaires