"Malgré la défaite, il faut continuer à développer la relance de Liège"

22/11/12 à 17:26 - Mise à jour à 17:26

Source: Le Vif

(Belga) "Malgré la victoire d'Astana à l'organisation de l'Exposition internationale 2017, il faut continuer à développer la relance de Liège", affirme Michel Hermans, professeur à HEC-ULg. "Certes, nous ne pourrons pas profiter des investisseurs qui auraient été à nos côtés en cas de victoire, mais la relance entamée ne doit pas s'arrêter là. A nous de faire connaître les autres potentialités de Liège et de sa région!"

"Malgré la défaite, il faut continuer à développer la relance de Liège"

Michel Hermans s'attendait à un score serré dans un sens comme dans l'autre. "Le contexte économique actuel a peut-être eu son influence", explique-t-il. "Le Kazakhstan est un pays émergent qui regorge de richesses naturelles et qui se trouve aux portes de l'Asie. Astana est une capitale riche et empreinte d'une grande modernité. Liège, a contrario, vient de voir son industrie sidérurgique s'écrouler", constate Michel Hermans. Près de 2,5 millions de visiteurs devraient se rendre dans la capitale kazakhe pour visiter l'exposition internationale. "Nous aurions reçu beaucoup plus de visiteurs à Liège étant donné la situation centrale de la ville et la politique de mobilité qu'elle a développée ces dernières années avec l'aéroport, les voies fluviales et autoroutières et le TGV. Se rendre à Liège n'est pas synonyme de prendre l'avion, au contraire d'Astana", indique le professeur d'économie. Michel Hermans estime enfin que cette défaite est une opportunité manquée de donner un coup de boost à la relance de la ville et de son économie, indiquant que près de 2.100 emplois auraient été créés en cas d'Exposition internationale à Liège. (VIM)

Nos partenaires