Maingain: Di Rupo a donné raison aux fascistes flamands

04/09/12 à 10:08 - Mise à jour à 10:08

Source: Le Vif

(Belga) Le président des FDF Olivier Maingain a épinglé sans ambages le Premier ministre Elio Di Rupo qu'il accuse d'avoir "donné raison aux fascistes et nationalistes flamands" en considérant le Gordel avec légèreté.

Maingain: Di Rupo a donné raison aux fascistes flamands

Sur les plateaux de télévision, Elio Di Rupo avait indiqué dimanche qu'il considérait la balade du Gordel, qui rappelle chaque année l'inaliénabilité du caractère flamand de la périphérie et qui a fait de la scission de BHV l'une de ses revendications, "avant tout (comme) un événement sportif et familial". Il avait précisé sur la VRT que "malheureusement", il n'avait pu y participer, retenu sur les plateaux de télévision et par des devoirs familiaux. Interrogé mardi sur Bel RTL, Olivier Maingain a estimé que le propos du Premier ministre était "totalement indécent". Pour le président des Fédéralistes Démocrates Francophones, le Premier ministre a ainsi "donné raison aux fascistes et aux nationalistes flamands". Et Olivier Maingain de préciser son raisonnement. "Quand lui-même dit qu'il ne voit qu'une manifestation familiale et sympathique, alors qu'il y a des manifestants du TAK, du VMO (groupes nationalistes radicaux), qu'il y a Bart De Wever, le CD&V qui exhibe des t-shirts disant 'merci à la scission de BHV', je crois que le Premier ministre aurait dû se souvenir qu'il est parfois aussi francophone", a-t-il déclaré. Olivier Maingain avait déjà réagi dimanche aux propos du Premier ministre, de façon plus édulcorée. Le climat préélectoral est régulièrement marqué par un regain de tensions entre acteurs politiques candidats au scrutin. La campagne qui s'annonce en vue des communales du 14 octobre ne semble pas échapper à la règle. Pour leur part, les FDF se préparent à un important congrès statutaire et présidentiel en janvier. (MUA)

Nos partenaires