Maingain appelle à sanctionner électoralement les alliés francophones de la N-VA

30/10/13 à 19:11 - Mise à jour à 19:11

Source: Le Vif

(Belga) Les dernières propositions institutionnelles de la N-VA étaient "prévisibles" et s'inscrivent "dans la suite logique de la sixième réforme de l'Etat", estime le président des FDF Olivier Maingain. Il appelle à "sanctionner électoralement ses alliés potentiels, y compris francophones".

Maingain appelle à sanctionner électoralement les alliés francophones de la N-VA

"En déplaçant le centre de gravité de l'Etat fédéral vers les Régions et communautés, cette sixième réforme a renforcé l'espoir du nationalisme flamand de démanteler la Belgique au profit de la Flandre", argumente M. Maingain dans un communiqué. "Ceux qui, aujourd'hui, s'en offusquent en portent donc une lourde responsabilité". "Plutôt que de courir toujours derrière la dernière exigence institutionnelle des partis flamands, il est temps, pour les partis francophones, de signifier avec détermination et clarté que Bruxelles doit devenir une région à part entière, élargie à sa véritable dimension socio-économique, condition essentielle à la stabilité institutionnelle de la Belgique", selon M. Maingain. "Le régime de l'apartheid, voulu par la N-VA, signifie l'appauvrissement de tous les Bruxellois. Ce régime conduirait à la concurrence sociale, destructrice des solidarités", ajoute-t-il, en référence au choix de sécurité sociale proposé par la N-VA à Bruxelles. "Le plus grave, c'est qu'il y a des personnalités francophones, principalement au MR, qui sont disposées à privilégier des accords avec la N-VA. La meilleure façon d'empêcher la N-VA de nuire, est de sanctionner électoralement ses alliés potentiels, y compris francophones", conclut M. Maingain. (Belga)

Nos partenaires