Une certaine idée de l'ailleurs

11/04/18 à 21:00 - Mise à jour à 15:20
Du Le Vif/L'Express du 12/04/18

A Paris, le quai Branly exhume 220 oeuvres dont les contours coloniaux sommeillaient dans les limbes de l'histoire de l'art. Ces Peintures des lointains interrogent le regard posé sur l'autre et l'ailleurs.

C'est à un véritable examen de conscience que se livre le musée du quai Branly - Jacques Chirac à la faveur de Peintures des lointains, une exposition courageuse qui lève le voile sur un corpus d'oeuvres trop longtemps enfouies. Oh, oh, odeur de soufre ? Pas faux : cet ensemble imposant, dont certaines productions remontent à la fin du xviiie siècle, s'est vu placarder sur le dos la fâcheuse étiquette " art colonial ". Ce n'est pas pour rien que, habituellement, et comme l'affirme Sarah Ligner, commissaire de l'événement, " seuls neufs tableaux de cette collection sont exposés de façon permanente au sein du parcours muséographique ".
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires