Prolia, un danger qui s'ignore

11/07/18 à 21:00 - Mise à jour à 15:11
Du Le Vif/L'Express du 12/07/18

Pour certains médecins, le Prolia est un médicament vedette, celui qui a révolutionné la prise en charge de l'ostéoporose. Pour d'autres, ce traitement est un danger... une fois arrêté, pouvant provoquer d'insidieuses fractures spontanées des vertèbres. Mais les autorités européennes refusent de reconnaître cet effet secondaire non mentionné sur la notice.

Ils devaient être sympas, les walking dinners entre deux conférences. " Que pensez-vous de cet acide alendronique ? Il me tarde de lire vos recherches sur l'ostéolyse. Captivant, votre exposé sur l'impact de l'hyperprolactinémie ! " Comme 3 964 autres spécialistes des os, le professeur Olivier Lamy était de la party, au congrès mondial de l'ostéoporose organisé à Cracovie, du 19 au 22 avril dernier. Mais contrairement à ses quatre confrères suisses, lui n'avait pas été convié par Amgen, géant pharmaceutique américain. La conférence qu'il s'apprêtait à livrer lors de ce colloque n'y était pas étrangère. Comme les articles scientifiques et les interviews qu'il enchaîne depuis trois ans comme autant de mises en garde contre un effet secondaire insoupçonné du Prolia, récent traitement contre l'ostéoporose.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires