Pied au plancher

30/05/18 à 21:00 - Mise à jour à 13:06
Du Le Vif/L'Express du 31/05/18

Une personnalité dévoile ses oeuvres d'art préférées. Celles qui, à ses yeux, n'ont pas de prix. Pourtant, elles en ont un. Elles révèlent aussi des pans inédits de son parcours, de son caractère et de son intimité. Cette semaine : le comédien Jérémie Renier.

La scène se déroule dans une rue pavée du centre-ville, une arrière-maison considérée comme l'une des plus vieilles de Bruxelles ; jadis un restaurant, aujourd'hui un bar à cocktail : Le Vertigo. Il appartient à Jérémie Renier et à deux de ses amis, dont l'un l'est depuis l'enfance. Un vieux pote, comme l'attaché de presse qui vous prie d'excuser le retard de Jérémie. " Un quart d'heure tout au plus ", signale-t-il, navré mais sans paraître véritablement étonné. D'ailleurs, il faut nous réjouir que le rendez-vous n'ait pas été annulé : " Avec lui, tout est possible. Surtout quand les interviews durent plus de vingt minutes. C'est pas son truc, parfois il peine à entrer dedans, parfois il n'arrive plus à en sortir ", confie-t-il mains plongées dans son caban, guettant sans conviction l'arrivée de la star de cinéma à travers les petits vitraux ailés de plomb.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires