Parcours sans faute

30/05/18 à 21:00 - Mise à jour à 13:04
Du Le Vif/L'Express du 31/05/18

Le Parcours d'artistes de Saint-Gilles souffle ses 30 bougies. La belle longévité de cette biennale s'explique par son caractère pionnier misant sur le vivier créatif de la commune bruxelloise.

"Parcours d'artistes ". A priori, il faut l'avouer, ce seul intitulé donne envie de prendre ses jambes à son cou. Pour cause : de Racour à Nassogne en passant par Le Roeulx, rares sont les entités, urbaines ou rurales, qui ne livrent pas leur version, plus ou moins pertinente, de cette rencontre placée sous le signe de l'art avec un " a "... minuscule. La popularité du concept est telle qu'un quartier tout entier comme Belleville à Paris, voire des villes comme Rabat ou Saint-Jacques-de-Compostelle, se sont mis à l'heure de ces célébrations génératrices de fréquentation. A lui seul, Jean Spinette, président du parcours et du CPAS de Saint-Gilles, a dénombré 140 manifestations similaires, c'est dire. Un tel succès mérite que l'on se penche sur le phénomène.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires