Ouragan sur la scène

23/05/18 à 21:00 - Mise à jour à 14:35
Du Le Vif/L'Express du 24/05/18

Le 22 juin prochain, la chorégraphe américaine Meg Stuart ira à Venise chercher le Lion d'or récompensant l'ensemble de sa carrière. Elle sera d'ici là de passage à Bruxelles, la ville où elle a fondé sa compagnie, avec son spectacle Blessed.

Je suis très honorée, mais je me trouve peut-être un peu jeune pour ça ", répond en riant Meg Stuart quand on l'interroge sur l'attribution du " Golden Lion for Lifetime Achievement " de la Biennale de Venise, dont elle ouvrira en juin prochain le chapitre " danse " avec Built to Last (1). Son nom vient ainsi s'ajouter à ceux de Lucinda Childs, Maguy Marin, William Forsythe, Steve Paxton ou encore Anne Teresa De Keersmaeker dans la liste des chorégraphes à qui a été décernée cette prestigieuse distinction. Avec la dernière citée, Meg Stuart partage Bruxelles comme port d'attache. C'est en Belgique, au Klapstuk Festival de Louvain, que l'Américaine a effectivement créé sa première " forme longue ", Disfigure Study, en 1991. Et c'est en Belgique, à Bruxelles, qu'elle a fondé, en 1994, sa propre compagnie, Damaged Goods (" Biens endommagés ", tiré de la dernière phrase de la toute première critique qu'elle a reçue dans la presse : " everyone was seen as damaged goods "). " J'étais très enthousiasmée par le climat artistique qu'il y avait alors en Belgique, se rappelle-t-elle. Il y avait des chorégraphes très intéressants comme Alain Platel et Anne Teresa. Et puis, je pensais que les conditions seraient meilleures ici pour créer sur le long terme. J'avais...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires