Monsieur Michel, je me sens outragée

20/12/17 à 21:00 - Mise à jour à 14:36
Du Le Vif/L'Express du 22/12/17

D'habitude, je me tiens en retrait de l'actualité politique. Mais cette fois, les bornes ont, pour moi, été dépassées par monsieur Louis Michel, interviewé par Pierre Havaux dans Le Vif /L'Express du 3 février.

Tout l'article mériterait une critique point par point, mais ce qui m'a fait bondir le plus est l'extrait suivant. " Limiter le parlementaire à un mandat rémunéré (de) 4 800 euros net par mois ? Vous obtiendrez un Parlement coupé de la réalité, peuplé de fonctionnaires et d'enseignants, mais déserté par le monde de l'entreprise et les avocats. Ce genre de mesure éloignera de la politique des tas de gens qui ont la motivation, le talent, l'intelligence et la formation pour accomplir un job où ils pourront tout simplement gagner davantage. Quel entrepreneur acceptera de sacrifier se...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires