Mécaniques cantiques

07/02/18 à 21:00 - Mise à jour à 13:09
Du Le Vif/L'Express du 08/02/18

Le temps d'une exposition bien rodée, la Bpi, à Paris, soulève le capot de l'oeuvre désabusée du romancier Jean Echenoz. De la technologie de pointe.

Avec dix-sept romans au compteur, invariablement parus depuis 1979 aux éditions de Minuit, Jean Echenoz s'est taillé une place de choix au salon de la littérature française contemporaine. A l'instar des écrivains qui comptent, l'auteur de Je m'en vais possède cette " petite musique " qui est la signature des grands. S'il a fait l'objet de nombreuses dissertations, ce style décalé qui se plaît à renouveler certaines formes ultrabalisées - roman policier, d'espionnage, biographie... - méritait d'être abordé sous une autre forme. A Paris, la Bpi, la bibliothèque publique d'information du Centre Pompidou, signe un parcours dont la petite taille apparente s'avère inversement proportionnelle à l'intérêt qu'elle suscite.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires