Libre par le savoir

13/06/18 à 21:00 - Mise à jour à 15:37
Du Le Vif/L'Express du 14/06/18

Prix Renaudot 2012 pour Notre-Dame du Nil, l'écrivaine franco-rwandaise nous parle dans Un si beau diplôme ! (1) d'un génocide annoncé, de l'éducation-passeport pour la vie et de la souffrance de l'exil atténuée par l'écriture. Avec ce sentiment ancré que les Noirs sont encore considérés comme des sous-hommes. La preuve par les migrants.

De votre futur diplôme d'assistante sociale, vous dites que " ce serait ma sauvegarde, mon sauf-conduit dans les périls de cette vie, mon véritable passeport ". L'obtenir était d'autant plus important dans le Rwanda d'avant le génocide où les discriminations à l'encontre des Tutsis étaient déjà multiples ?
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires