" Le Québec fait sa révolution silencieuse "

13/09/17 à 21:00 - Mise à jour à 17:27
Du LeVif/l'Express du 15/09/17

Comme en Belgique, les questions identitaires et linguistiques restent sensibles au Québec. Mais l'indépendantisme est en net déclin, surtout chez les jeunes, moins idéalistes que leurs prédécesseurs.

"Vive le Québec libre ! ", lançait, il y a cinquante ans, le général de Gaulle du balcon de l'hôtel de ville de Montréal, devant une foule en liesse. Un demi-siècle après le discours historique du président français, la Belle Province serait parfaitement viable comme Etat indépendant, mais le souverainisme n'y fait plus recette. " Le soutien à l'indépendance décline surtout chez les jeunes, signale Jocelyn Létourneau, historien et professeur à l'université Laval de Québec. Je dirais, pour faire un clin d'oeil à la "révolution tranquille" des années 1960-1970, que le Québec connaît cette fois une "révolution silencieuse" : d'ici à dix ans, les baby-boomers seront presque tous à la retraite. Dans les postes décisionnels, ils auront été remplacés par les générations X et Y, nées dans les années 1970, 1980 et 1990. Plus pragmatiques et moins idéalistes que leurs prédécesseurs, ces jeunes sont aussi plus ouverts sur le monde et moins imprégnés par le paradigme de l'infériorité historique. "
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires