Le calvaire de la peur

13/12/17 à 21:00 - Mise à jour à 14/12/17 à 10:25
Du Le Vif/L'Express du 15/12/17

Mis en scène par Olivier Py à la Monnaie, Le Dialogue des Carmélites de Francis Poulenc condense les émotions mystiques. Angoisse, doute et déchirement.

Au départ, c'est une ignominie : la décapitation, à Paris, le 29 messidor an II (17 juillet 1794, à l'apogée de la Terreur), de seize religieuses jugées " fanatiques et séditieuses " (la benjamine a 29 ans, l'aînée, 78)... en réalité pas plus perturbantes qu'un bouquet de pâquerettes - elles ont fait voeu de pauvreté et vaquent à leurs prières silencieuses. Un siècle et demi plus tard, ce fait divers barbare inspire à Gertrud von Le Fort une nouvelle intitulée La Dernière à l'échafaud (1937), où la jeune soeur (fictive) Blanche de la Force, novice terrifiée, renonce à mourir en ...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires