La condition inhumaine

20/12/17 à 21:00 - Mise à jour à 14:42
Du Le Vif/L'Express du 22/12/17

D'Alejandro Iñárritu à Aki Kaurismaki en passant par Michael Haneke ou Ai Weiwei, de nombreux cinéastes se sont penchés sur le drame des réfugiés.

Réalisateurs majeurs - Jane Campion, David Fincher, Paolo Sorrentino, David Lynch... - prenant la tangente pour s'atteler à des séries, plateformes de streaming s'invitant jusque dans le pré carré cannois : le cinéma n'en finit plus de passer par des bouleversements majeurs. A tel point qu'il ne faudrait guère forcer le trait pour considérer que le film de l'année sur le point de s'achever fut en fait une installation de réalité virtuelle, celle consacrée par Alejandro González Iñárritu aux migrants sous le titre Carne y arena. Un projet présenté, en mai, à Cannes, avant de circuler de par le monde, et qui a valu à son auteur un Oscar spécial, après ceux glanés par Birdman et The Revenant. Le réalisateur mexicain s'y empare de façon on ne peut plus concluante de la question des ...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires