Intrigue à Venise

31/01/18 à 21:00 - Mise à jour à 14:57
Du Le Vif/L'Express du 01/02/18

Plus de deux siècles après sa création, un opéra " perdu " de Spontini, découvert par hasard au château de Hingene, près d'Anvers, retrouve les fastes de la Fenice, dans la cité des Doges. Reportage.

Venise, Campiello del Teatro. Emmitouflée dans ses fourrures, tapant la semelle contre le pavement, la foule polyglotte et bigarrée, qui guette l'ouverture des portes de la salle Malibran en cette fin janvier, ressemble à tous les publics de première. Des traditionnels couples âgés fortunés, excentriques abonnés et touristes mélomanes de passage, venus dérober un peu de la magie de la Fenice, se détachent pourtant un certain nombre d'habitants de Maiolati Spontini (Ancône), le petit village natal de Gaspare... Spontini, dont se joue ce soir Le Metamorfosi di Pasquale, une farsa giocosa en un acte datant de 1802. " Un vero miracolo ! ", " Siamo molto impazienti ! "... A quelques minutes du lever de rideau, l'effervescence engendre un petit tumulte. Des musicologues du monde entier cachent mal leur fébrilité, au pied de l'affiche dorée du spectacle. Double surprise : on y lit " Première représentation des temps modernes " et, plus bas, d'étonnants remerciements, adressés " à la Province d'Anvers et au Centre d'études de la musique flamande, pour leur contribution ". Qu'est-ce que la Flandre et son patrimoine musical viennent faire dans cette résurrection d'un opéra bouffe écrit expressément pour le carnaval de Venise voici tout juste 216 ans, et " signalé disparu " depuis ?
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires