Des hommes et des lieux

09/05/18 à 21:00 - Mise à jour à 13:15
Du Le Vif/L'Express du 10/05/18

Claude Monet était-il peintre en bâtiment ? Lucian Freud et Francis Bacon ont-ils sauvé la figure humaine du néant ? Réponse " oui " à la faveur de deux remarquables expos londoniennes.

Etre le premier ne suffit pas. Peut-être lorsqu'il s'agit de gagner le Tour de France ou de déposer des brevets mais certainement pas quand on forge une nouvelle façon de voir le monde. Pour preuve, l'histoire de l'art a oublié le nom de Gaston Béthune. Ce peintre paysagiste de l'école française, né à Paris en 1857 et décédé en 1897, a pourtant doublé Claude Monet (1840 - 1926) sur toute la ligne. Qu'il s'agisse d'Antibes, de Fresselines, de Venise ou même de Londres, Béthune a toujours été sur place avant l'auteur des Nymphéas. Quel que soit le site où Monet a posé son chevalet, on peut être certain de dénicher une toile antérieure signée par cet illustre méconnu dont le patronyme végète dans les limbes de la peinture. La leçon est limpide : il n'est pas seulement question de voir, encore faut-il agencer formes et couleurs d'une façon qui imprime la rétine au-delà des modes et des engouements.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires