Cher Paul de Borman,

29/11/17 à 21:00 - Mise à jour à 14:19
Du Le Vif/L'Express du 01/12/17

Avec votre palmarès, vous devriez être une star. Pourtant, un peu plus d'un siècle après vos exploits, vous avez la notoriété plutôt discrète. De quoi interpeller tous ceux qui pensent que les titres rendent éternels. Combien de géniaux inventeurs oubliés pour un De Vinci passé à la postérité ? Combien de vains écrivains pour une Virginia Woolf ? Vous le savez, vous qui avez connu la première finale de Coupe Davis de l'histoire du tennis belge et disputé deux demi-finales à Wimbledon, à l'époque où on jouait encore avec des balles blanches et des raquettes en bois, en pantalon et casquette de laine. Cette époque lointaine où le tennis ne portait pas e...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires