Ceci n'est pas une crise. C'est une prise d'otages

20/12/17 à 21:00 - Mise à jour à 14:37
Du Le Vif/L'Express du 22/12/17

On s'indigne, à juste titre, du fait que madame Peraïta refuse de comparaître devant la commission Samusocial du parlement bruxellois. Si cette assourdissante absence permet de mesurer, une fois encore, l'orgueil inouï des principaux protagonistes de la joyeuse confrérie des rupins cooptés de la démocratie, elle n'en est pas moins " légale ".

Il en va très exactement de même de la manoeuvre ourdie par M. Lutgen et de la crise politique qui s'en est suivie dans les Régions wallonne et bruxelloise et donc à la Communauté française : la manigance est constitutionnellement légale mais, pour dire la chose, démocratiquement imbuvable.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires