Baudelaire, guide à Bruxelles

06/09/17 à 21:00 - Mise à jour à 16:29
Du Le Vif/L'Express du 08/09/17

Mort il y a 150 ans, le poète a connu, à la fin de sa vie, le Bruxelles du savon noir, du faro et de la Senne. Une période d'amertume, de maladie et de dénuement qui conduit l'auteur des Fleurs du mal à exécrer la ville.

Un samedi soir, à Bruxelles. Arpenter le piétonnier inachevé, devenu chaos urbain, et les trottoirs du coeur touristique de la cité, jonchés de sacs-poubelle parfois éventrés, vous saisit d'un dégoût très baudelairien. A la vue d'un centre-ville aussi incohérent et sale, on ne peut s'empêcher de songer à la " grotesque capitale ", la " capitale pour rire " moquée par le poète.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires