Aux armes et cætera

14/03/18 à 21:00 - Mise à jour à 13:18
Du Le Vif/L'Express du 15/03/18

Bruno Lescot est en cavale, le langage aussi. Avec le poétique et contestataire Encore heureux, l'écrivain éditeur Yves Pagès embrase la toile des discours. Antisocial, tu perds ton sang-froid !

Au départ, il y a toujours quelqu'un. Bruno Lescot, tricard hors concours, prétendu chef de bande d'un faux braquage ayant coûté la vie à un policier, a disparu. Son procès est voué à s'écrire malgré lui. Se dessine un inventaire à la Prévert de la délinquance (larcins, resquilles, grivèleries, effractions), portrait en creux d'un " gamin pas commode [...] qui avait déjà le diable au corps en maternelle " (sic). " A cet âge-là, déjà vicieux, si c'est pas une honte ! " Soit un manuscrit à mémoire de formes. Elles sont multiples, cinglantes : procès-verbaux de police, art...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires