Antitout et n'importe quoi

18/04/18 à 21:00 - Mise à jour à 15:55
Du Le Vif/L'Express du 19/04/18

Rien n'est plus dangereux que la confusion des concepts. En particulier de ceux qui visent à désigner ce à quoi on s'oppose. En général, une telle confusion est un préalable au désordre des esprits et à la violence des actes. Et aujourd'hui, on est souvent antitout et n'importe quoi, sans vraiment cibler précisément ce à quoi on s'oppose. Par exemple, on distingue de plus en plus mal " antisémitisme " et " antisionisme " ; et les plus farouches partisans du gouvernement israélien traitent ainsi d'antisémite quiconque ose critiquer la politique du gouvernement de Jérusalem.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires