M. De Crem salue les instructeurs belges en partance pour la RDC

30/04/13 à 11:59 - Mise à jour à 11:59

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre de la Défense, Pieter De Crem, a salué mardi en fin de matinée une soixantaine de militaires en partance pour la République démocratique du Congo (RDC), où ils vont assurer la formation d'un bataillon de l'armée congolaise à Kindu, le chef-lieu de la province du Maniema (est), leur souhaitant "bonne chance" dans leur mission.

"Vous êtes tous bien entraînés, motivés, formés", a-t-il affirmé à l'adresse de ces hommes - et une femme - qui devaient s'envoler en début d'après-midi de l'aéroport militaire de Melsbroek à destination de Kinshasa, avant de gagner Kindu. Ils doivent rejoindre une avant-garde d'une quarantaine de militaires qui se trouve déjà sur place depuis dimanche. La plupart proviennent du 3e bataillon parachutiste de Tielen. Cette nouvelle mission d'instruction au profit du futur 323e bataillon des Forces armées de la RDC (FARDC) a été approuvée vendredi par le Conseil des ministres. Au total, une nonantaine de militaires doivent, en six mois, encadrer la formation de ce troisième bataillon des "unités de réaction rapide" (URR) de l'armée congolaise et dix autres doivent, durant deux mois, prendre en charge l'état-major de brigade qui doit "coiffer" trois bataillons, tous formés par la Belgique. Le coût estimé de cette mission s'élève à 8,26 millions d'euros en brut et à 3,95 millions en net, à imputer sur le budget 2013 de la Défense. Les deux premiers bataillons URR avaient été formés par des instructeurs belges, déjà à Kindu, respectivement à cheval en 2008-2009 pour le 321e et entre octobre 2011 et mars 2012 pour le 322e dans le cadre du Programme de Partenariat militaire (PPM) belgo-congolais. (Belga)

Nos partenaires