Louis Michel se voit mal siéger dans le même groupe que la N-VA

01/06/14 à 14:14 - Mise à jour à 14:14

Source: Le Vif

(Belga) Le député européen Louis Michel (MR) a, dans une menace à peine voilée, estimé dimanche sur RTL-TVI, que les réformateurs pourraient quitter le groupe libéral au Parlement européen si ce dernier devait décider d'accueillir la N-VA en son sein, une hypothèse qu'il a cependant fortement relativisée.

Les groupes politiques sont en voie de recomposition au Parlement européen à la suite des élections. Forte de son succès, la N-VA devrait quitter le groupe écolo-régionaliste alors que le groupe libéral cherche des appuis. Certains observateurs ont fait état de l'arrivée possible des élus N-VA au sein de la famille libérale. "Rien n'est fait formellement et le groupe devrait l'accepter aux deux tiers", a relativisé Louis Michel, précisant que les trois élus réformateurs s'opposeraient à la candidature N-VA le cas échéant. "Les thèses de la N-VA, c'est-à-dire le nationalisme, sont totalement incompatibles avec le libéralisme. Nous nous battrons pour que le groupe ne l'accepte pas." Et si malgré tout la N-VA devait être intégrée "je me vois pas siéger dans le même groupe, donc, à bon entendeur, salut", a conclu Louis Michel. (Belga)

Nos partenaires