Long entretien entre Barroso et Di Rupo sur la politique industrielle

08/03/13 à 14:21 - Mise à jour à 14:21

Source: Le Vif

(Belga) Le Premier ministre belge Elio Di Rupo et le président de la Commission européenne José Manuel Barroso ont eu vendredi un entretien de deux heures consacré principalement à la politique industrielle.

Long entretien entre Barroso et Di Rupo sur la politique industrielle

M. Di Rupo est resté un peu plus longtemps que prévu au Berlaymont pour évoquer avec le président de l'exécutif communautaire un dossier rendu brûlant par les fermetures de sites majeurs en Belgique. Attendu par des journalistes à la sortie, le Premier ministre est resté vague sur la teneur de l'entretien, évoquant simplement la possibilité de déposer une plainte à la Commission pour concurrence déloyale. La presse a fait état la semaine dernière d'éventuels subsides à l'exportation anticoncurrentiels, dont aurait été victime l'entreprise Caterpillar Belgique à Gosselies, qui vient d'annoncer des licenciements massifs. Plusieurs sources communautaires ont confirmé vendredi que la Commission disposait d'instruments pour faire face à d'éventuelles pratiques de dumping, mais qu'une plainte devait être déposée, soit par l'entreprise, soit par les autorités d'un Etat. Or, pour l'heure, le flou subsiste autour des ces pratiques de dumping et sur les pays et entreprises qui s'en rendraient coupables. Interrogé sur le dossier budgétaire, M. Di Rupo a seulement indiqué qu'il n'avait pas parlé de chiffres de déficit avec M. Barroso. Selon une source à la Commission, le budget a à peine été évoqué durant la conversation. (WAE)

Nos partenaires