Londres versera 2,7 millions d'euros à un opposant libyen torturé sous Kadhafi

13/12/12 à 18:43 - Mise à jour à 18:43

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement britannique a accepté de verser 2,2 millions de livres (2,7 millions d'euros) à un opposant libyen au régime de Khadafi qui accusait Londres d'avoir participé à sa capture et à sa remise, en 2004, aux autorités libyennes qui l'ont torturé, a annoncé jeudi son avocat.

Sami al Saadi, opposant au dictateur Mouammar Kadhafi, affirme avoir été transféré de force en 2004 avec sa femme et ses quatre enfants de Hong Kong à Tripoli en Libye. Cette opération, organisée conjointement par le Royaume-Uni, les Etats-Unis et la Libye, l'a conduit dans les geôles libyennes où il a été torturé, ajoute-t-il. Une porte-parole du gouvernement britannique a confirmé que Londres a "trouvé un accord avec les plaignants", M. al Saadi et sa famille, confirmant, dans un communiqué, le montant de 2,23 millions de livres. "Il n'y a pas eu d'aveu de responsabilité et aucune reconnaissance de responsabilité constatée par un tribunal", a-t-elle ajouté. M. al Saadi a annoncé mettre un terme à son action en justice, regrettant toutefois que "le gouvernement britannique ne donne pas de réponse à cette question simple: avez-vous été impliqué dans mon enlèvement et celui de ma femme et de mes enfants? ". Le "paiement" du gouvernement est cependant "éloquent", a-t-il souligné. Il a précisé vouloir donner une partie des 2,2 millions de livres pour venir en aide à d'autres victimes de torture en Libye. Il compte utiliser le reste de l'argent pour financer les soins médicaux dont il a besoin après les tortures qu'il a subies et pour payer l'éducation de ses enfants "dans la nouvelle Libye libre". (KAV)

Nos partenaires