Londres affirme à Berlin que son espionnage des communications est légal

28/06/13 à 18:41 - Mise à jour à 18:41

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague, a affirmé vendredi à son homologue allemand, Guido Westerwelle, que le programme d'espionnage de communications électroniques Tempora s'effectuait dans la légalité, selon un communiqué du ministère allemand.

Londres affirme à Berlin que son espionnage des communications est légal

M. Hague "a assuré que tous les dispositifs britanniques étaient conformes au droit national et international", lors d'une conversation téléphonique avec le ministre allemand. M. Westerwelle "a eu aujourd'hui une discussion constructive et empreinte de confiance avec le ministre britannique des Affaires étrangères William Hague à propos des compte-rendus parus dans les médias sur les activités des services de renseignement britanniques", selon le communiqué diffusé à Berlin. M. Westerwelle a "clairement indiqué que du point de vue allemand, il fallait trouver dans tous les dispositifs étatiques, le juste équilibre entre, d'un côté, les intérêts sécuritaires et de l'autre, la protection de la sphère privée". Selon des documents dévoilés par l'ancien consultant américain actuellement recherché par Washington, Edward Snowden au quotidien Guardian la semaine dernière, les services britanniques de renseignement par le biais du programme Tempora, ont un accès à des câbles à fibres optiques qui en font un acteur majeur dans la surveillance des communications mondiales. Le gouvernement allemand s'était ému cette semaine de ces révélations et avait annoncé avoir transmis une liste de questions à la Grande-Bretagne, comme ils l'avaient fait auparavant avec les Etats-Unis, à propos des révélations sur le système de surveillance des communications de l'Agence de sécurité nationale (NSA). (Belga)

Nos partenaires