Logopédie: réunion chez Marcourt pour trouver une solution aux étudiants non inscrits

28/08/12 à 18:40 - Mise à jour à 18:40

Source: Le Vif

(Belga) Les Hautes écoles qui organisent le baccalauréat en logopédie se réuniront vendredi au cabinet du ministre de l'Enseignement supérieur, Jean-Claude Marcourt. Ils examineront les solutions qui peuvent être apportées au problème des étudiants qui n'ont pas pu trouver une place dans ces instituts.

L'afflux d'étudiants français en logopédie a créé de nombreuses difficultés dans les écoles qui organisent cette formation, particulièrement l'Institut Marie Haps à Bruxelles. En juillet, lors de la première phase des inscriptions, ces étudiants y ont raflé 80% des places disponibles. "De nombreuses demandes d'inscription à l'Institut libre Marie Haps ont du être refusées par manque de place, pour des raisons de sécurité et de souci de préservation de la qualité de la formation. De très nombreux jeunes Belges désireux de se lancer dans la profession se trouvent aujourd'hui dans une incertitude insupportable. Dans 3 ans, la pénurie de futurs diplômés belges en logopédie représentera un risque pour la santé publique en Belgique francophone", a souligné la Haute école dans un communiqué. En juillet, M. Marcourt a annoncé qu'il débloquerait 300.000 euros pour venir en aide aux écoles confrontées à cet afflux, une somme jugée largement insuffisante par Marie Haps et la Fédération des Etudiants Francophones (FEF). Par ailleurs, le ministre a indiqué qu'une demande avait été introduite pour inclure cette discipline dans le décret des "non-résidents", qui permet d'instaurer un quota d'inscription d'étudiants non résidents, à partir de la rentrée 2013-2014. (NBA)

Nos partenaires