Logement - Pas de consensus politique sur le blocage des loyers

09/12/12 à 13:42 - Mise à jour à 13:42

Source: Le Vif

(Belga) Aucun consensus politique en faveur d'un blocage du prix des loyers ne s'est dégagé sur le plateau de Mise au Point (RTBF), au cours d'un débat consacré aux difficultés d'un nombre croissant de ménages à se loger.

Si Yvan Mayeur, le président PS du CPAS de Bruxelles, s'est déclaré en faveur de blocages "là où il y a surchauffe", Vincent De Wolf (bourgmestre MR d'Etterbeek) préférerait inciter fiscalement les propriétaires à respecter des loyers de référence. Du côté d'Ecolo, le ministre wallon du logement Jean-Marc Nollet, estime qu'en Wallonie, "il n'est pas nécessaire d'intervenir pas ce biais là", tandis qu'au cdH, la députée wallonne et échevine carolo Véronique Salvi y voit "une fausse bonne idée". Avant les interventions des politiques, le secrétaire-général du syndicat des locataires, José Garcia, les avait appelés à "se réveiller". "On ne s'attaque jamais au vrai problème. Il n'y a aujourd'hui pas en Belgique de pénurie de logement". Soulignant que le prix des loyers avait grimpé de 44% en 12 ans, il n'a pas plaidé pour un gel, mais carrément pour une réduction imposée. La directrice du syndicat national des propriétaires, Béatrice Laloux, a réfuté son chiffre. Les loyers "ont augmenté mais pas plus que le reste du coût de la vie", a-t-elle dit. Au vu des différentes charges fiscales et de rénovation, le revenu locatif "arrive péniblement au même niveau des revenus financiers, qui demandent beaucoup moins de peine". (MUA)

Nos partenaires