Litige sur des archives juives: Moscou accuse la justice américaine de "provocation"

17/01/13 à 12:01 - Mise à jour à 12:01

Source: Le Vif

(Belga) La Russie a accusé jeudi de "provocation" la justice américaine, qui l'a condamnée la veille à des pénalités de 50.000 dollars par jour si elle persistait à refuser de transmettre à une organisation juive américaine une collection de livres sacrés, saisie à l'époque soviétique.

La collection qui compte 12.000 livres et 50.000 documents, dont plus de 380 manuscrits, avait appartenu au rabbin Joseph Isaac Schneersohn du village de Lioubavitchi (région de Smolensk, ouest), l'un des centres du mouvement religieux juif hassidique. Mercredi, un tribunal de Washington a condamné la Russie à payer 50.000 dollars par jour au mouvement religieux juif hassidique de Habad-Loubavitch, basé à New York, jusqu'à ce qu'elle restitue cette collection considérée comme sacrée par les adeptes du mouvement. "Le ministère russe des Affaires étrangères considère la décision du tribunal fédéral de Washington (...) comme illégitime", a affirmé la diplomatie russe dans un communiqué publié jeudi. C'est ce même tribunal qui avait ordonné, en août 2010, la restitution de la bibliothèque de Schneersohn au mouvement de Habad-Loubavitch, ce que la Russie refuse de faire. Une partie de la collection de Schneersohn a été nationalisée à l'époque soviétique et placée dans la Bibliothèque d'Etat russe. Une autre partie a été transférée par Schneersohn en Pologne, où elle a été saisie par les nazis lors de la deuxième guerre mondiale, mais rapportée en Russie par les troupes soviétiques après la chute du IIIe Reich. Cette autre partie se trouve dans les archives militaires russes. (MUA)

Nos partenaires