Libye: le procès d'ex-membres du régime Kadhafi à nouveau renvoyé

22/06/14 à 17:34 - Mise à jour à 17:34

Source: Le Vif

(Belga) La cour pénale de Tripoli a une nouvelle fois renvoyé le procès d'une quarantaine de dignitaires de l'ancien régime de Mouammar Kadhafi, dont son fils Seif al-Islam, à la demande de la défense.

A l'issue d'une audience de deux heures, "la Cour a décidé de renvoyer le procès au 18 août à la demande de la défense qui réclame un délai supplémentaire pour préparer les plaidoiries", a déclaré Al-Seddik Al-Sour, représentant du parquet. "Lors de la prochaine audience, je pense que nous allons commencer les plaidoiries", a déclaré M. Al-Sour à la presse. Les accusés, parmi lesquels l'ex-chef des renseignements Abdallah al-Senoussi, sont poursuivis pour leur rôle dans la répression meurtrière de la révolte ayant mis fin à l'ancien régime en 2011. Ils sont accusés d'assassinats, de pillages et sabotages, d'actes portant atteinte à l'union nationale, de complicité dans l'incitation au viol et de recrutement de mercenaires africains. Seif al-Islam, 41 ans, a comparu par vidéoconférence depuis Zenten, au sud-ouest de Tripoli, où il est détenu depuis son arrestation en novembre 2011. Huit autres accusés ont également comparu par vidéoconférence depuis Misrata, à 200 km à l'est de Tripoli, où ils sont détenus. Seif al-Islam et M. Senoussi font également l'objet de mandats d'arrêt de la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre présumés lors de la révolte. Le 21 mai, la CPI exigé une nouvelle fois que le fils de Kadhafi soit transféré à La Haye et non jugé en Libye, estimant qu'il ne pouvait pas y bénéficier d'un procès équitable. (Belga)

Nos partenaires