Libération de Michelle Martin: le MR rejette la responsabilité politique sur le PS

28/08/12 à 10:07 - Mise à jour à 10:07

Source: Le Vif

(Belga) A quelques heures de la décision de la Cour de Cassation sur la libération conditionnelle de Michelle Martin, le président du MR, Charles Michel, a implicitement rejeté sur le PS la responsabilité politique de cette remise en liberté controversée.

Invité politique de la matinale de Bel-RTL mardi matin, M. Michel a indiqué que son parti avait réclamé il y a de nombreuses années déjà la mise en place de peines incompressibles, ce qui "aurait permis d'éviter que Michelle Martin, condamnée à 30 ans de prison, n'en fasse en fait que 16 ans", a-t-il fait valoir. Mais, "depuis de très nombreuses années, c'est le parti de M. Giet, la vice-Première Laurette Onkelinx notamment, ostensiblement, publiquement! , qui a combattu la mise en place des peines incompressibles", a fustigé le chef de file réformateurs. Si le principe a finalement été intégré en décembre dernier dans l'accord de gouvernement papillon, c'est grâce au MR "qui a bataillé pour cela". "Nous avons obtenu gain de cause", a ajouté M. Michel, qui s'est dit "écoeuré" par la probable libération de l'ex-femme de Marc Dutroux. A ses yeux, il s'agit là d'un "message donné par le système (judiciaire) (...) qui est choquant" pour la société, a-t-il conclu. (MUA)

Nos partenaires