Libération de Michelle Martin: le MR persiste et signe

28/08/12 à 17:17 - Mise à jour à 17:17

Source: Le Vif

(Belga) Le MR n'a pas varié mardi, après les réponses indignées du PS aux critiques formulées par le président des Réformateurs, Charles Michel, aux socialistes et à leur attitude face aux peines incompressibles.

Interrogé en radio mardi matin, M. Michel a implicitement rejeté sur le PS et sa vice-première ministre Laurette Onkelinx la responsabilité de la libération conditionnelles de Michelle Martin. Il a rappelé que son parti réclamait depuis de longues années des peines incompressibles mais que le PS s'y était toujours opposé. Le PS a accusé le MR de faire preuve de populisme et de malhonnêteté. "Les déclarations de Charles Michel donnent la nausée", a souligné pour sa part Mme Onkelinx. M. Michel s'est déclaré à son tour "stupéfait" des réactions socialistes. Voici près de 15 ans que le MR propose des peines incompressibles et le PS s'y est opposé sept fois, a fait remarquer M. Michel, avant d'énumérer les propositions de loi de son parti et les points de différents accords de gouvernement qui, selon lui, n'ont pas été, ou du moins pas entièrement, mis en oeuvre. "Je suis écoeuré parce qu'en politique, il y a des moments où l'on peut changer les choses", a ajouté le président du MR. (NBA)

Nos partenaires