Libération conditionnelles - La loi Lejeune renforcée entre en application

19/03/13 à 20:11 - Mise à jour à 20:11

Source: Le Vif

(Belga) Désormais, les personnes condamnées à trente ans de prison ou à perpétuité pour des crimes graves ayant causé la mort ne peuvent plus être éligibles à la libération conditionnelle après avoir purgé un tiers de leur peine comme c'était le cas jusqu'à maintenant. Désormais, ils devront avoir purgé au minimum la moitié de leur peine pour pouvoir la solliciter. Le renforcement de la loi Lejeune est un fait depuis mardi et sa publication au Moniteur belge. Pour les récidivistes, cette possibilité sera limitée davantage encore.

La décision de remise en liberté conditionnelle des condamnés à trente ans de prison ou à perpétuité sera prise non plus par un juge professionnel et deux juges assesseurs, mais par trois juges professionnels assistés de deux juges assesseurs. Cette décision devra être prise à l'unanimité, et non plus à la majorité simple, pour trouver à s'appliquer. (PLE)

Nos partenaires