Libération conditionnelle prolongée d'une semaine pour le Belge homosexuel en Ouganda

05/02/14 à 15:11 - Mise à jour à 15:11

Source: Le Vif

(Belga) La libération conditionnelle sous caution du ressortissant belge homosexuel arrêté en Ouganda a été prolongée d'une semaine, a fait savoir le SPF Affaires étrangères, après contact avec l'ambassade à Kampala.

Steven Dhont a été interpellé chez lui il y a dix jours par la police ougandaise. Il lui est reproché d'entretenir "des comportements sexuels contraires aux lois de la nature", l'homosexualité étant interdite par la loi en Ouganda. Le citoyen belge et son compagnon kényan ont été libérés sous caution mercredi dernier après une intervention de l'ambassade belge. La police poursuit parallèlement son enquête. Steven Dhont devait se présenter ce mercredi au poste de police. Sa liberté conditionnelle a été prolongée d'une semaine, a fait savoir Hendrik Van de Velde, porte-parole des Affaires étrangères. L'ambassade reste en contact avec l'homme, qui a demandé une assistance consulaire. Lors d'un entretien avec les rédactions de la VRT et de VTM, Steven Dhont a indiqué que l'enquête vise maintenant ses papiers et non plus des "comportements homosexuels". "Il n'y a aucune preuve car il n'y a rien. Je suis totalement innocent", a-t-il déclaré. (Belga)

Nos partenaires