Liban: trois soldats tués dans un attentat suicide contre un barrage dans l'est du pays

29/03/14 à 20:44 - Mise à jour à 20:44

Source: Le Vif

(Belga) Au moins trois soldats libanais ont été tués et quatre blessés samedi dans un attentat mené par un kamikaze qui s'est fait exploser à bord de sa voiture devant un barrage militaire proche de la frontière syrienne, a annoncé l'armée.

"Un kamikaze a fait exploser sa voiture à son arrivée à un barrage de l'armée dans la région d'Aarsal", dans l'est du Liban, frappé par des violences liées au conflit en Syrie voisine, a précisé l'armée dans un communiqué. "Trois soldats ont été tués et quatre blessés", et l'armée a bouclé le secteur, indique le texte. Le barrage se situe dans les environs d'Aarsal, une localité majoritairement favorable à la rébellion syrienne, et qui accueille un grand nombre de réfugiés fuyant les violences en Syrie, ainsi que des rebelles blessés au combat. Sur Twitter, un groupuscule obscur, le Liwa Ahrar al-Sunna à Baalbeck (Brigade des sunnites libres), a revendiqué cet attentat, affirmant qu'il visait à "venger la mort du martyr Sami al-Atrache". Ce dernier, soupçonné d'implication dans des attentats à la voiture piégée contre des bastions du Hezbollah chiite, qui combat les rebelles syriens aux côtés du régime, a été tué jeudi à Aarsal lors sa capture par l'armée, qui l'a qualifié de "dangereux terroriste". La participation du Hezbollah dans la guerre en Syrie aux côtés des hommes du président syrien Bachar al-Assad a exacerbé les tensions confessionnelles au Liban, les sunnites appuyant pour la plupart la rébellion, tandis que les chiites sont en majorité partisans du pouvoir de Damas. Liwa Ahrar al-Sunna a menacé sur Twitter de mener de nouvelles attaques contre l'armée libanaise, qu'il accuse de "viser" les sunnites. (Belga)

Nos partenaires