Liban: quatre morts dans l'explosion à Beyrouth, selon un nouveau bilan

19/02/14 à 13:06 - Mise à jour à 13:06

Source: Le Vif

(Belga) L'Iran, principal allié du régime de Bachar al-Assad, a été mercredi une nouvelle fois la cible de jihadistes sunnites à Beyrouth, qui ont commis un double attentat suicide dans un centre culturel iranien, ayant fait quatre morts et 103 blessées, d'après un nouveau bilan.

Liban: quatre morts dans l'explosion à Beyrouth, selon un nouveau bilan

Selon l'armée, vers 09H30 (07H30 GMT), une BMW conduite par un kamikaze a foncé sur un barrage constitué de barres de fer, à proximité d'un centre culturel iranien dans le sud de Beyrouth. Quasi simultanément, une Mercedes, également conduite par un jihadiste, a explosé à 50 mètres du premier attentat. Le ministre de la Santé a indiqué sur place que la double déflagration avait fait quatre morts et 103 blessés. Les attentats ont été revendiqués par un groupe jihadiste, les Brigades Abdallah Azzam. "Vos frères des Brigades Abdallah Azzam, compagnie Hussein ben Ali, revendiquent le double attentat suicide contre le centre culturel iranien", affirme le groupe sur Twitter. "Nous allons continuer à frapper les centres politiques, sécuritaires et militaires de l'Iran et son parti au Liban (le Hezbollah, NDLR) jusqu'à réaliser deux objectifs: le départ de ce parti de l'Iran hors de la Syrie et la libération de nos prisonniers dans les geôles libanaises." Cette attaque est le neuvième attentat dans un fief du Hezbollah depuis que le mouvement chiite libanais a annoncé qu'il combattait aux côtés des forces gouvernementales syriennes. Il s'agit du premier attentat depuis la formation samedi du gouvernement libanais, qui réunit des pro et anti régime syrien. Le Liban est profondément divisé par le conflit qui a fait plus de 140.000 morts en Syrie. D'un côté, les sunnites et une partie des chrétiens appuient la rébellion, de l'autre, les chiites et une autre partie des chrétiens soutiennent Bachar al-Assad. (Belga)

Nos partenaires