Se sentir bien... dans le trafic urbain

Même l'heure de pointe le soir sur le ring peut être une expérience agréable, pour autant que l'on dispose de la bonne voiture.

Se sentir bien... dans le trafic urbain

Jour après jour, le monde évolue ... vers une grande agglomération de villes. C'est d'autant plus vrai dans des petits pays comme la Belgique, où la campagne n'est jamais qu'à un jet de pierre de la ville. Lentement mais sûrement, nous allons tous vers la ville, ou à tout le moins vers ses faubourgs. Le phénomène est universel.

Et cela a bien sûr un impact sur la façon dont nous utilisons notre voiture. En Belgique comme ailleurs, même si la campagne est souvent très proche de la ville. Nous voulons que nos trajets, même courts, se fassent dans un confort optimal et soient agréables tant pour le conducteur que pour les passagers. Et ce malgré le trafic parfois chaotique avec lequel nous devons souvent composer.

Se sentir bien... dans le trafic urbain

Avec distinction

Se sentir bien dépend de beaucoup de choses. Par exemple de l'intérieur, de sièges dans lesquels on est bien assis, d'un tableau de bord intuitif où tout se trouve au bon endroit. Sans oublier l'expérience acoustique, les sons perçus par le conducteur ou les passagers. Autant de qualités que possède le nouveau crossover C-HR de Toyota, qui fera très prochainement son entrée dans les showrooms. Sa motorisation hybride, combinaison d'un moteur essence et d'un moteur électrique, offre un confort acoustique inégalé. Aussi et même surtout dans le trafic urbain, où le C-HR roule 70% du temps en mode électrique grâce au fait que sa batterie se recharge seule, en roulant, et n'a donc pas besoin de prise de courant. Et même quand le moteur essence démarre, l'isolation sonore est si efficace que les occupants entendent à peine, voire pas du tout, ce changement du mode de transmission

.

Se sentir bien... dans le trafic urbain

Les vertus d'une plate-forme

En ville, la voiture idéale doit être dynamique et se prêter à une conduite tout en souplesse : avec une boîte automatique qui passe les vitesses à la place du conducteur et une motorisation hybride qui offre une accélération tranchante quand le moteur essence et le moteur électrique conjuguent leurs puissances. Mais se sentir bien au volant dépend aussi de la maniabilité, de la sensation qu'une voiture se laisse conduire facilement et s'inscrire sans le moindre effort dans les virages. Toyota a développé à cet effet la plate-forme TNGA (Toyota New Global Architecture), sur laquelle repose le C-HR. Cette plate-forme représente un immense pas en avant sur le plan technologique, parce qu'elle peut être utilisée pour différents modèles. Mais surtout parce qu'elle peut être parfaitement adaptée et réglée pour chaque modèle. Cela se remarque au volant du nouveau crossover de Toyota. La plate-forme TNGA confère au C-HR une excellente maniabilité et une sensation de conduite intuitive qui s'expriment pleinement dans un trafic urbain encombré, et s'avèrent aussi bien utiles quand il s'agit de se garer. Quant aux occupants, même aux heures de pointe les plus embouteillées, ils continueront à se 'sentir bien'.

Nos partenaires