Parfum de rose et succès planétaire

" Un parfum de femme doit avoir une odeur de femme et non de fleur ", trouvait Gabrielle ' Coco ' Chanel. Le Vif Information Services vous raconte l'histoire de Chanel N°5, la fragrance la plus célèbre au monde.

Parfum de rose et succès planétaire

© Reporters

Élu parfum le plus séduisant de tous les temps en 2009, Chanel N°5 a clairement réussi à conserver sa place dans les hautes sphères après toutes ces années. Mais quel est donc son secret ? Comme bien d'autres icônes, l'eau dorée au flacon art déco est nimbée de légendes, de demi-vérités et de vrais mensonges que Coco Chanel, en vraie femme d'affaires, se plaisait à alimenter.

Il serait faux de dire que ce produit mythique devrait son statut aux sommes colossales investies dans sa promotion ou qu'il aurait été le tout premier parfum aldéhydé. Ce qui est indéniable, par contre, c'est que " Mademoiselle " savait exactement ce qu'elle voulait. Au début du 20e siècle, les jeunes femmes n'ont guère le choix qu'entre deux extrêmes : les fragrances musquées et capiteuses des frivoles du demi-monde et les parfums fleuris des dames comme-il-faut. Rêvant d'une alternative à la fois sensuelle, provocante, belle et pure qui puisse séduire les deux publics, Coco Chanel développe en collaboration avec le parfumeur Ernest Beaux une nouvelle senteur révolutionnaire. Un coeur associant rose de mai et jasmin est contrebalancé par l'ajout d'aldéhydes synthétiques (dont la légende attribue l'excès à un assistant de laboratoire peu soigneux) pour un résultat d'une excitante fraîcheur : le Chanel N°5 est né !

Parfum de rose et succès planétaire

© Reporters

Rusée, Coco Chanel ne distribue initialement le précieux parfum qu'à quelques clientes de ses créations de haute-couture. Une pénurie artificielle et le bouche-à-oreille font le reste : Chanel N°5 conquiert en un temps record le coeur de millions de femmes. Sa popularité s'amplifie encore lorsque, au cours de la Seconde Guerre Mondiale, les soldats américains ramènent le produit de luxe de Paris pour l'offrir à leur dulcinée - un formidable succès qui inspire à Marilyn Monroe, interrogée sur ce qu'elle porte au lit, sa mythique répartie " Why, Chanel N°5, of course " (" Chanel N°5, évidemment ").

Partager

Rusée, Coco Chanel ne distribue initialement le précieux parfum qu'à quelques clientes de ses créations de haute-couture. Une pénurie artificielle et le bouche-à-oreille font le reste.

Pour Coco Chanel, la réalité est toutefois loin du conte de fées. Elle doit se battre pendant plusieurs années avec les associés de la Société de parfums Chanel, responsable de la distribution, pour obtenir une participation plus importante dans les bénéfices... et n'hésite pas à dénigrer ouvertement son parfum-phare pour parvenir à ses fins. Le produit de luxe a également failli à deux reprises tomber dans la consommation de masse, mais des spots publicitaires éblouissants avec des stars comme Cathérine Deneuve, Nicole Kidman ou Audrey Tautou ont toujours réussi à inverser la tendance. C'est ainsi que Chanel N°5 a accédé peu à peu au statut d'icone culturelle planétaire - un chef-d'oeuvre, un jalon majeur de l'histoire du parfum tellement apprécié par ses fans que les initiés du secteur l'appellent tout simplement " Le Monstre ". Pas mal, pour un produit vieux de 94 ans !

En savoir plus sur:

Nos partenaires