Les vertus de l'hybride

Comment utiliserons-nous notre voiture d'ici vingt ans ? Par rapport à cette question, il est important de savoir que nous disposons déjà maintenant d'une technologie écologique parfaitement réaliste et en phase avec son époque.

Les vertus de l'hybride

La façon dont nous utiliserons notre voiture dans le futur est un thème omniprésent dans notre société. Et la question principale concerne le carburant, ou plutôt l'énergie, qui fera avancer nos voitures. Sur ce plan, l'hydrogène et l'électricité arrivent en tête. Si les technologies sont d'ores et déjà au point, elles ne sont malheureusement pas encore applicables à grande échelle. Et ce pour deux raisons majeures.

Pour commencer, les infrastructures nécessaires sont encore insuffisantes : il y a trop peu de stations à hydrogène et de bornes de recharge rapide pour nos voitures électriques. En outre, tant l'hydrogène que l'électricité exigent un changement radical de la façon dont nous utilisons la voiture. Et plus particulièrement quand il s'agit d'une voiture exclusivement électrique. Son autonomie n'est en effet pas toujours suffisante pour continuer à utiliser la voiture comme nous le faisons aujourd'hui. La voiture électrique a même donné naissance à un nouveau concept : la crainte de la distance, c'est-à-dire la crainte de ne plus pouvoir rentrer chez soi avec l'énergie résiduelle dans la batterie. Car pour disposer devant chez nous d'une voiture électrique toujours prête à rouler, nous dépendons avant tout de l'approvisionnement en électricité. Et cette dépendance n'est pas tout à fait compatible avec ce que nous voulons, à savoir une voiture qui nous permet de nous déplacer sans souci dans le trafic quotidien, que ce soit pour aller au bureau ou pour les loisirs. Une voiture synonyme de liberté. Et même s'il n'est pas dans nos habitudes de descendre chaque mois à la Côte d'Azur, nous voulons une voiture qui serait capable de le faire sans problème.

Le conducteur ne remarque rien

Ces contraintes peuvent cependant être contournées. Grâce à la motorisation hybride, une technologie introduite dès 1997 sur la Prius de Toyota. La combinaison d'un moteur à essence peu gourmand et d'un moteur électrique. Le principe est simple. La batterie se recharge lors des phases de freinage ou de décélération, inutile donc de chercher une prise ou une borne pour la recharger. Cette batterie alimente le moteur électrique, qui à son tour assiste le moteur thermique. En ville et dans les embouteillages, le moteur électrique suffit et le moteur à essence ne tourne même pas. L'interaction entre le moteur thermique et le moteur électrique se fait si souplement que le conducteur ne remarque rien et n'a rien de spécial à faire.

Les vertus de l'hybride

Technologie optimisée

Depuis son lancement, Toyota a optimisé la technologie hybride, comme en attestent les prestations de son nouveau crossover, le C-HR. Son système hybride 1.8 est parfaitement adapté à la conduite en ville et alentours, avec une frugalité inédite dans la catégorie à laquelle appartient ce coupé surélevé une consommation moyenne de 3,7 litres d'essence aux 100 km et des émissions de CO2 ramenées à 85 g/km. Une autre vertu tout aussi importante de la voiture hybride est donc de proposer une solution réaliste pour rouler en respectant l'environnement et en consommant peu. Elle ne nous force pas à changer la façon dont nous utilisons notre voiture. Et même si nous voulons descendre chaque mois en Provence, nous pouvons le faire sans crainte de la panne sèche... électrique.

En savoir plus sur:

Nos partenaires