LeVif.be ne permet plus les commentaires sous pseudo

02/10/12 à 15:30 - Mise à jour à 15:30

Source: Le Vif

(Belga) Roularta Media Group a annoncé mardi, dans un communiqué, réserver dorénavant l'accès aux commentaires et réactions sur l'ensemble de ses sites (levif.be, trends.be...)aux seuls utilisateurs qui écriront sous leur propre identité. Un pseudonyme ne peut, par conséquent, plus être utilisé. Toujours dans le but de mettre un terme aux commentaires inappropriés et de responsabiliser les surfeurs, les inscriptions seront davantage contrôlées et les commentaires seront modérés par la rédaction, précise encore le communiqué.

LeVif.be ne permet plus les commentaires sous pseudo

"Les sites du groupe Roularta font le pari, à long terme, d'offrir uniquement des débats de qualité sur leurs pages. Nous préférons une dizaine de commentaires intelligents à une centaine de propos incohérents, agressifs, excessifs" a expliqué Vincent Genot, rédacteur en chef adjoint newsroom LeVif.be. En ce moment, Roularta doit d'ailleurs faire face à deux procédures judiciaires, dont l'une lancée par une association juive qui avait considéré que des commentaires antisémites étaient restés trop longtemps en ligne avant modération. Il faut rappeler que les sites internet sont responsables des propos qui sont tenus sur leurs pages. Précisons aussi que, jusqu'à aujourd'hui, les sites de Roularta procédaient à une gestion en aval des commentaires. "Aucun filtre, aucune modération n'était appliquée aux réactions sur les articles. Seuls nos propres constatations et les signalements d'abus par nos internautes nous permettaient d'agir", a confirmé M. Genot. En terme de fréquentation des différents sites flamands et francophones de Roularta, cette décision pourrait avoir une incidence. "C'est vrai que nous nous attendons à une baisse significative du nombre de pages vues. Mais, cette politique va nous permettre de faire revenir une série de gens qui avaient fui ces lieux de débat parce qu'ils y étaient constamment insultés". Il s'agit, à l'heure actuelle, d'une première initiative du genre dans la presse en ligne francophone. L'écrasante majorité des commentaires postés sur Lalibre.be, DH.be, Lesoir.be, 7sur7.be, RTL Info le sont encore sous pseudos. Par contre, les sites de SudPresse utilisent directement un plug-in du réseau social Facebook. Pour pouvoir poster un commentaire sur un article, l'internaute est obligé de posséder un compte Facebook. Il confronte ainsi ses commentaires à l'ensemble de 'sa communauté'. Cela aurait un certain effet sur les commentaires inappropriés. Tout comme sur la création de 'faux compte', rendue plus fastidieuse sur Facebook. (BAY ISMOYO)

Nos partenaires