Les vols de câble commis en 2012 ont causé un doublement des retards

18/01/13 à 07:07 - Mise à jour à 07:07

Source: Le Vif

(Belga) Les faits de vols de câble commis sur le réseau ferroviaire en Belgique ont eu en 2012 comme conséquence que le nombre de minutes de retard enregistrées a plus que doublé. En 2011, on recensait encore 31.080 minutes de retard, en 2012, on en a comptabilisé 66.440, indique vendredi La Libre Belgique. Des chiffres qui rejoignent ceux qu'Infrabel, le gestionnaire du réseau, donnera ce vendredi dans son bilan 2012 à cet égard.

Les vols de câble commis en 2012 ont causé un doublement des retards

Le nombre de faits de vols de câble, établi sur base des PV rédigés pour des vols constatés, était de 1.362 l'an dernier. Infrabel tient cependant à pondérer ce chiffre en forte augmentation également (751 faits recensés en 2011) en précisant que sur ce total, seuls 727 faits ont réellement causé ces plus de 66.000 minutes de retard. Les plus de 600 autres PV n'ont pas eu de conséquence en terme de retards causés. Deux types de criminalité sont à la base de ces méfaits. Une partie d'entre eux sont commis par de petits délinquants, l'autre partie -en forte augmentation- est le fait de bandes organisées de 5, 10, 12 ou 15 personnes qui n'hésitent parfois pas à poser des actes de violence. Le coût pour Infrabel des vols de câbles se chiffre à huit millions d'euros de perte en 2012, 70 personnes travaillant sur cette problématique toute l'année durant. Les zones les plus touchées par le phénomène sont l'arrondissement de Hal-Vilvorde, suivi dans l'ordre de ceux de Charleroi, de Liège, de Mons et de Namur et de Tournai. (VIM)

Nos partenaires