Les voix des papes depuis Pie XI désormais accessibles pour le grand public

01/04/14 à 14:12 - Mise à jour à 14:12

Source: Le Vif

(Belga) Huit mille bandes sonores des archives pontificales de Radio Vatican ont été numérisées, rendant accessibles au grand public les voix des papes depuis Pie XI, a annoncé mardi le porte-parole du Vatican, à moins d'un mois des canonisations de Jean Paul II et Jean XXIII.

Lors d'une présentation au Vatican, le père Federico Lombardi a souligné que la diffusion de ce "trésor" s'inscrivait dans la préparation des canonisations du 27 avril. "De cette manière, les papes restent présents parmi nous grâce à leurs voix", a-t-il dit. La numérisation permet de préserver ces bandes sonores, qui ont été enregistrées sur divers supports, notamment des rubans magnétiques qui risquaient de s'abimer. Depuis sa création en 1931 sous le pontificat de Pie XI, Radio Vatican a pour mission de préserver ce patrimoine sonore unique. Mais certains documents sonores sont encore plus anciens, comme l'encyclique Humanum Genus de Léon XIII, que ce pape avait fait enregistrer sur dictaphone en 1884. Ces bandes sonores seront donc disponibles en ligne, et pourront être recherchées facilement par les internautes en inscrivant des données: pontificat, date, lieu et autres paramètres. Lors de la présentation, des paroles célèbres ont été choisies pour rendre vivants de grands moments de l'Eglise et les divers tempéraments des papes: parmi eux, le discours d'août 1939 de Pie XII lançant un appel tragique à la paix; le fameux "discours à la lune" de Jean XXIII à la foule place Saint-Pierre, le soir même de l'ouverture du Concile Vatican II en octobre 1962; les paroles angoissées de Paul VI pour son ami le président du Conseil italien Aldo Moro, enlevé (et par la suite assassiné) par les Brigades rouges en 1978; la crainte la même année du nouveau pape Jean Paul Ier évoquant le "péril" de son élection (il devait mourir un mois après celle-ci). Puis ont été diffusés la fameuse colère de Jean Paul II maudissant les mafieux en 1993 à Agrigente, en Sicile, et le dernier discours de Benoît XVI à Castel Gandolfo le jour de sa démission, le 28 février 2013: "je suis simplement un pèlerin qui commence la dernière étape de son pèlerinage sur cette terre". (Belga)

Nos partenaires