Les talibans "ouverts" à un cessez-le-feu, selon un groupe de réflexion britannique

10/09/12 à 03:59 - Mise à jour à 03:59

Source: Le Vif

(Belga) Les talibans sont ouverts à un cessez-le-feu général aussi bien qu'à un accord politique qui permettrait une présence militaire américaine en Afghanistan jusqu'en 2024, indique un groupe de réflexion britannique, le Royal United Services Institute (RUSI), dans un rapport publié lundi.

Cependant, ces insurgés afghans, dirigés par le mollah Omar, ne veulent pas négocier avec le président Hamid Karzaï ou avec son administration, qu'ils considèrent comme corrompue et faible, indique le rapport. L'étude, intitulée "Talibans: perspectives de réconciliation", présente des entretiens avec quatre membres importants des talibans qui s'expriment sur les possibilités d'une réconciliation. Selon ce rapport, la Choura de Quetta, le conseil des chefs talibans dirigés par Omar, n'acceptera pas l'interprétation de la constitution afghane dans sa forme actuelle, car elle serait équivalente à une reddition. Mais les talibans sont favorables à la perspective d'une force de stabilisation américaine militaire opérant en Afghanistan jusqu'en 2024 sur les cinq bases militaires de Kandahar, Herat, Jalalabad, Mazar-e-Sharif et Kaboul. Le rapport souligne aussi que, d'après les quatre talibans interrogés, tout accord avec les talibans devrait au préalable être accepté par le mollah Omar, qui s'est dit ouvert à la négociation d'un cessez-le-feu, dans le cadre d'un accord général. Jusqu'ici, aucun responsable taliban n'a publiquement soutenu l'idée d'un cessez-le-feu, selon le rapport. Dans son message d'Aïd, à la mi-août, le mollah Omar avait confirmé qu'il était ouvert à des négociations avec les Américains, mais que l'amorce de ces négociations "ne signifie en rien une soumission ou l'abandon de nos objectifs". (VAD)

Nos partenaires