Les syndicats de la Fonction Publique chez Vervoort - Une réunion d'information sera organisée mi-mars

13/02/14 à 19:24 - Mise à jour à 19:23

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement bruxellois planche sur un nouveau statut des fonctionnaires dans l'intérêt des agents de la fonction publique et des Bruxellois. Il comprend l'inquiétude des syndicats quant aux conséquences de l'imminente réforme de l'Etat. Il a planifié, dans ce contexte, une session d'information mi-mars, en concertation avec les syndicats, ont indiqué jeudi le secrétaire d'Etat bruxellois à la Fonction publique Bruno De Lille et le ministre-président Rudi Vervoort, dans un communiqué conjoint.

Les syndicats de la Fonction Publique chez Vervoort - Une réunion d'information sera organisée mi-mars

Cette prise de position est intervenue à la suite de la visite des trois syndicats de la fonction publique de la Région bruxelloise, au domicile du ministre-président Rudi Vervoort, jeudi matin, pour protester contre ce qu'ils considèrent comme un passage au forceps d'un nouveau statut, et exprimer leur inquiétude sur les conséquences de la réforme de l'Etat pour les agents bruxellois. "Tous les organismes bruxellois, tels que l'IBGE et ACTIRIS, attendent le nouveau statut. Les Bruxellois méritent des organismes publics forts", a réagi Bruno De Lille. Selon le secrétaire d'Etat, le nouveau statut permettra des recrutements plus rapides; une plus grande égalité entre les contractuels et les statutaires; de meilleures évaluations; un management par objectifs garantissant le service à la Région et à la population et une valorisation de talents externes. Il engendrera aussi, parmi d'autres avancées, une discrimination positive pour un meilleur équilibre entre les femmes et les hommes, et une mobilité plus rapide et plus efficace au sein des organismes et entre les organismes. Toujours d'après Bruno De Lille, le nouveau statut des agents a fait l'objet de longues discussions avec les syndicats depuis avril 2012. Le texte a été minutieusement adapté et amélioré en fonction des négociations. "La sixième réforme de l'Etat fait de Bruxelles une région à part entière et forte, avec de multiples compétences nouvelles, et je comprends que cela puisse engendrer une certaine inquiétude. C'est maintenant à nous, gouvernement et administration, de traduire ces accords mis sur papier dans la réalité, pour les Bruxellois", a ajouté le ministre-président Rudi Vervoort. (Belga)

Nos partenaires