Les syndicats carolos promettent de faire exister une alternative à gauche du PS

27/04/13 à 19:22 - Mise à jour à 19:22

Source: Le Vif

(Belga) La FGTB Hainaut, rejointe par la régionale de la CNE, a promis samedi, à l'issue d'une journée de débats avec des militants, de faire exister une force politique à gauche du Parti socialiste. "Paul, regarde-nous, la vraie gauche est en marche", a lancé Daniel Piron, le secrétaire régional de la FGTB, à l'adresse de Paul Magnette, le président du PS.

Si la FGTB reste proche du boulevard de l'Empereur, comme l'a montré la présence d'Anne Demelenne, sa secrétaire générale, au congrès du PS la semaine dernière, sa fédération hennuyère ne cache plus son hostilité aux politiques du gouvernement Di Rupo. La régionale, rejointe par le syndicat chrétien, avait organisé samedi une journée de débats pour muscler son opposition. Les organisateurs se sont félicités du succès de l'événement, auquel ont participé 200 à 300 militants issus notamment des partis de gauche radicale et d'associations. A l'issue du congrès, Daniel Piron a promis d'"élargir cette initiative en Wallonie, à Bruxelles et en Flandre". "La mission la plus importante que vous nous avez confiée, c'est d'exister" d'ici les élections législatives, régionales et européennes de mai 2014, a-t-il dit aux militants, précisant qu'il ne s'agissait toutefois pas de créer un parti unique. "Paul, si tu nous vois, regarde, je ne suis pas seul", a-t-il lancé en se tournant vers les caméras de Télé Sambre, sous des applaudissements nourris. "Regarde, la CNE nous a rejoints. Paul, la vraie gauche est en marche, plus rien ne l'arrêtera". En coulisse, certains accusaient le président du PS - et bourgmestre de la ville - d'avoir manoeuvré pour minimiser l'importance de la contestation à gauche du PS. Mais peu doutaient que le mouvement était voué à s'élargir. (Belga)

Nos partenaires