Les suppléments d'honoraires pèsent encore trop sur la facture de l'hôpital de jour

07/11/13 à 13:25 - Mise à jour à 13:25

Source: Le Vif

(Belga) Les admissions en hôpital de jour ont augmenté de près de 60% en 10 ans, une évolution positive car la situation suscite moins de stress chez le patient, constatent les responsables de la Mutualité chrétienne (MC). Ces derniers ont cependant estimé jeudi que la facture en hôpital de jour peut encore baisser, notamment en limitant ou en interdisant les suppléments d'honoraires pour les chambres communes ou à deux lits.

Les suppléments d'honoraires pèsent encore trop sur la facture de l'hôpital de jour

"Les actions et les politiques menées ces dernières années en faveur d'une facture d'hospitalisation abordable portent leurs fruits, mais nous observons encore de grandes différences entre les hôpitaux et la facture reste souvent une surprise pour le patient", souligne Jean Hermesse, secrétaire général de la Mutualité chrétienne. Depuis le 1er janvier 2013, les suppléments d'honoraires sont légalement interdits en chambre commune en hospitalisation classique. La Mutualité chrétienne plaide pour l'élargissement de cette interdiction à l'hospitalisation de jour. Quatorze hôpitaux sur les 110 hôpitaux généraux du pays réclament encore des suppléments d'honoraires. Pour les chambres individuelles, la Mutualité plaide pour une limitation des suppléments d'honoraires à 100% de l'honoraire officiel, tant pour les admissions avec nuitée que pour celles de jour. Six pour cent des patients optent pour une chambre individuelle lors d'une hospitalisation de jour. La facture grimpe alors à 627 euros en moyenne, contre 119 euros pour une chambre double, et les suppléments d'honoraires représentent les 4/5e de ce montant, selon la Mutualité chrétienne qui a analysé deux millions de factures de ses membres afin d'établir son neuvième baromètre hospitalier. (Belga)

Nos partenaires